Cet après-midi, lors de la traditionnelle séance de « Questions au Gouvernement », l’ambiance était de mise. Au programme, de très nombreuses questions sur la réforme du Code du Travail, sur laquelle a été engagé mardi 10 mai la responsabilité du Gouvernement avec l’arme du fameux « 49.3 ». La motion de censure déposée par les groupes « Les Républicains » (LR) et UDI sera votée demain, jeudi, à 15 heures. Mais revenons sur l’avant dernière question, posée à la Ministre de l’Éducation Nationale, Mme Najat Vallaud-Belkacem.

Cette question a particulièrement interpelé les groupes du centre et de droite. Posée par M. Alain Suguenot, député LR de Côte d’Or (5ème circonscription), cette question portait sur la politique éducative du ministère, et notamment sur la réforme du collège.

« Madame la ministre, les « Journées de la refondation » ne trompent personne : on a bien compris qu’il s’agissait d’un plan de communication. Ces journées ont surtout permis d’éviter un certain nombre de sujets structurels, qu’il serait pourtant urgent d’aborder, comme le positionnement de l’enseignant au centre de l’école, la réforme d’un ministère complètement coupé des réalités ou la montée en puissance inquiétante du communautarisme.
Ma question est donc simple, madame la ministre : quand allez-vous enfin aborder ces vrais sujets ? Je crains que la seule augmentation de 800 euros de nos instituteurs, pourtant méritée, ne suffise pas à revaloriser l’école et à rassurer ceux croyaient que l’école devait être une priorité – et que vous ne cessez de décevoir !

Le plus surprenant dans toute cette affaire — et pour clôturer la séance, c’était plutôt bien joué de la part de la ministre —, c’est encore sa réponse, qui se traduit ainsi :

« Merci pour votre question, monsieur le député. Je l’ai écoutée avec la plus grande attention… et j’en retiens plusieurs choses. J’en retiens que vous considérez comme juste et méritée l’augmentation du salaire des professeurs des écoles, mais que vous nous reprochez de l’avoir fait.

Le député Suguenot l’a-t-il interpelé sur ce point ? Pourquoi critique-t-elle ce point positif souligné par le député ? Il a simplement dit que « l’augmentation de 800 euros de nos instituteurs, pourtant méritée, ne suffise pas à revaloriser l’école ». Continuons… et c’est d’ailleurs dans cette partie de la réponse que l’on atteint le point culminant de l’anti-christianisme dont peut faire preuve Mme Belkacem :

« Vous estimez qu’au cours de ces dernières années, l’école française a été dévalorisée, mais, à la suite d’un trouble amnésique fâcheux, vous oubliez que ce qui l’a dévalorisée, c’est le fait d’avoir détruit 80 000 postes dans l’éducation nationale, mis à mal la formation des enseignants et préféré le curé à l’instituteur pour transmettre les valeurs aux élèves. […] Bref, j’en retiens, cher monsieur Suguenot, que votre raisonnement — si l’on peut l’appeler ainsi — manque cruellement de cohérence, de lucidité et de bonne foi. Et j’en suis sincèrement désolée !

On voit bien ici que le Gouvernement, et encore plus particulièrement le Ministère de l’Enseignement Public, perd toute sa crédibilité aux yeux de quiconque veut bien le reconnaître : on ne peut critiquer la politique qu’ils mènent, car ils détiennent la vérité politique. De plus, on peut aussi constater que ne sachant pas quoi répondre à la véritable question originelle (c’est-à-dire : « Quand allez-vous enfin aborder ces vrais sujets ?« ), la Ministre préfère adopter une argumentation ad hominem qui ne portera qu’un seul fruit : la discréditation. En effet, que penser d’un Gouvernement qui évite de répondre à une question pourtant précise, et qui attaque personnellement un représentant du peuple, qui ne critiquait absolument pas les points évoqués dans la réponse ?

Après l’usage de l’article 49.3 de la Constitution, affront fait à la représentation nationale pour la quatrième fois sous la présidence de François Hollande qui était opposé à son utilisation (le considérant comme une ‘brutalité »), mais qui donne son accord à l’engagement de la responsabilité du Gouvernement, et la réponse plus qu’humiliante de la Ministre, il serait fort probable que les Républicains n’hésiterons pas à sanctionner le Gouvernement demain…

Retransmission de la séquence par Assemblée-Nationale.fr :

Lire la greffe de séance sur Assemblée-Nationale.fr

Commentez ce contenu...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s